Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 11:23

Voilà une semaine, la fine équipe des Paco’s décollait de Lyon pour se rendre à son PWE annuel à Megève, pour sa 9e édition, 9 ans d’ailleurs après la première, au même endroit… Après un rendez-vous « usine à gaz » en bas de chez Nico PACO, lequel faisait montre de toute sa dextérité à agencer sa voiture « individuelle » avec les bagages, les PACO’s se retrouvaient d’abord en Z.I. chambérienne… Le temps d’attraper quelques Big-Mac et autres sundaes (sans caramel, ni cacahuètes parfois…), ils repartaient vers l’Intermarché de Praz-sur-Arly pour des courses bien pensées en amont…

 

L’arrivée offrit son premier lot de surprises : à l’adresse indiquée, pas le moindre « chalet B » mais une enseigne « O….ki », agrémentée de deux autres plus intrigantes mentionnant le Consulat national du Bénin et du Congo… Phil PACO cherchait déjà la machine à b... N’écoutant que leur courage - qui ne leur disait rien du tout - c’est finalement une bien jolie donzelle (N.), trop habillée mais pas assez pour cacher ses mensurations parfaites, qui leur ouvrit la porte du chalet… Les Paco’s commençaient à sentir le plan foireux… La sensation fut renforcée au fur et à mesure : empruntant d’abord un long couloir rempli de photos de stars et starlettes en tout genre (où un petit brun mal rasé, dégarni et portant excessivement mal le smoking apparaissait régulièrement… tout comme notre hôtesse, plus ou moins (dé)vétue), les Paco’s découvraient leurs dortoirs…pour enfants, un tapis de jeu et une centaine de peluches agrémentant la pièce…

 

N'y tenant plus, Pito, Ju, Phil et PM PACO - pour ne citer que les plus propres de l’équipe - commençaient à imaginer une soirée un peu compliquée avec les ami(e)s de notre hôtesse : Alexandra, Irina, Anastasia… Xsara, Xanthia et… Picasso, pour la marge d’erreur. Invités à prendre un thé à la menthe, les Paco’s découvraient peu à peu cette maison gigantesque un peu étrange, décorée de tableaux plus ou moins obscènes… Malgré leurs tentatives itératives de comprendre à peu près quels étaient les espaces « individualisés » et « communs » de la demeure, jamais ils ne parvinrent véritablement à leurs fins, au grand dam des juristes de l’équipe, un peu dubitatifs, voire légèrement angoissés… A coté, de nouveaux hôtes arrivaient, plaintifs. Le ton était donné, d’autant que notre liquidé judiciaire - jet-setteur, E.C., pointait pour la première fois le bout de son nez, épaississant encore davantage le mystère…

 

2 bouteilles de rouges avalées, il ne fallait cependant pas traîner, un restaurant d’altitude attendant les Paco’s à Combloux dès 19 h 30… Un peu en retard (Ju PACO ayant eu quelque mal à assimiler la nécessité d’enfiler son pantalon de ski pour l’occasion), les Paco’s arrivaient néanmoins à bon port en bas des pistes, où chenillettes et autres motoneiges les attendait pour grimper au « Chalet des Bachais »… Montée spectaculaire, à grande vitesse, sous la pleine lune : arrivés sur place, les Paco’s partageaient une bière en découvrant un panorama somptueux sur le massif du Mont-Blanc et des Aravis. Au menu, fondues et une unique tartiflette (pour le régional de l’étape), le tout dégusté dans la bonne humeur, la conversation tournant naturellement autour du « Pénélope gate » et des interviews de E.C glanés sur Internet : « j’aime les femmes » nous disait notamment le poète désargenté, qui se voyait déjà prêter, par les médias (la vérité est ailleurs ?), quelques aventures féminines de haute voltige et des fréquentations quelque peu douteuses (et pas uniquement des stéphanois)…

 

Point d’orgue de la soirée : la descente en luge à la frontale de l’ensemble des clients du resto. Drivés par un savoyard aussi souriant que Bernard Cazeneuve, les Paco’s haranguaient d’abord la foule (Aouh… Aouh… Aouh, aouh, aouh) puis le benjamin du convoi, le petit Tiago… S’en suivaient 45 minutes d’une descente énorme à pleine vitesse où, notamment, PO PACO se distingua par la gamelle de l’année… l’hôpital de Sallanches, en contrebas, n’était pas loin.

 

Tout juste remis de leurs émotions, les Paco’s partaient à l’appart de PO PACO se changer et partager une petite bouteille de champ’, comme à la maison. Ju PACO venait enfin de comprendre à quoi avait servi son pantalon de ski et recommençait à prendre des couleurs en remettant son jean et sa chemise de clubbing… Nico gravitait, nostalgique, dans les couloirs de l’appartement, tandis que Parpin PACO débutait une séance d’aérophagie ; Phil PACO constatait, dépité, qu’il avait oublié son jean blanc pour être « ton sur ton ».

 

Pas le temps de s’appesantir, une tournée des bars dans le centre de Megève s’improvisait rapidement, après avoir bien entendu, pour l’occasion, improvisé une petite bataille de clémentines sur le parking … Un petit tour « Aux jumeaux », malheureusement sans les juments / jumelles, puis à la boite de Jazz le « 5 rues », le temps d’avaler deux bouteilles de gin (c’est vraiment bon…), d’entendre un bon batteur, un mauvais chanteur et une reprise affreuse d’Oasis… Pendant ce temps là, Nico PACO tentait de soudoyer le HOP pour qu’il lui file sa chemise ; Parpin PACO parlait une bonne heure avec le serveur le plus fainéant d’Europe ; Ju PACO tentait quant à lui d’obtenir un texto du lendemain (« En fait, t’as oublié de prendre mon n° hier »). Tout ce beau monde sortait finalement de la boite de jazz, y compris PO PACO qui se faisait légèrement bousculer par le videur après une sombre histoire de balayette à chiottes. Tof PACO, quant à lui, s’en sortait indemne pour la 3e fois en 15 ans. Un petit tour un peu décevant au Palo Alto où la sensation de « station morte » se confirmait un peu et les Paco’s remontaient à petite foulée vers leur chalet…où tant de « lâchers » - nous ne l’apprendrons que plus tard - avaient été organisés… Des rêves plein la tête, le cache-yeux Michou vissé sur la tête, c’est paisiblement que l’équipe s’endormait.

 

Le lendemain, c’est sous une sombre odeur (Parpin PACO ? Les canalisations ?) que PO et Tof PACO se réveillaient presqu’aux aurores pour attaquer la piste, tandis que le gros de l’équipe (non pas Ju, c’est une expression) préférait pioncer un peu. Sous un franc soleil et une jolie neige, le monoskieur et le free-rider prenaient cependant rapidement la mesure de leurs limites physiques… à quelques kilomètres de là, au chalet des mystères, Phil, Ju, PM, Nico, Pito et Parpin PACO apprenaient - sans avoir posé d’ailleurs de questions - les rudiments de la fraude fiscale et du commerce des diamants, notre hôte profitant d’ailleurs de l’occasion pour livrer - sans qu’on l’y ait poussé, une nouvelle fois -, en autobiographe, quelques chapitres de son existence (passée).

 

Toute l’équipe se retrouvait finalement à La Caboche au milieu des pistes. C’est là, affalés sur les transats, qu’ils contemplaient d’abord, certainement émus par le gin de la veille, les premiers coups de spatules de la fille d’une connaissance… N’hésitant pas à brûler deux calories pour s’installer à table, l’équipe découvrait à la carte les tartares et autres andouillettes les plus chers d’Europe, ce qui n’était pas pour déplaire au financier de l’équipe. Dans la bonne humeur, les sujets de conversation croisaient les salières, bouteilles et autres tubes de ketchup. Nico PACO, un brin musical se lançait dans les reprises (… je m’offre une parenthèse, un sushi : je marche seul !) tandis que le HOP, davantage porté sur le 7e art, suggérait de convoquer l’inspecteur Cheval dans de brefs délais au chalet.

 

Après quelques douches dans les rares salles de bain, et un soin anal au coton, les Paco’s, avec leur costume, débutaient progressivement leur soirée de gala… E. C. se lançait dans la narration de quelques nouveaux chapitres de son existence, à coup d’anecdotes monégasques sur la vie débridée d’A2 notamment, le tout finissant par la morale suivante « La vie, c’est ce qu’on n’y met »…Nul ne l’aurait mieux dit.

 

Une énonciation d’abord de la grille de l’année 2017 où çà floutait pas mal puis le décompte des points de l'année 2016… Un très joli finish et une Paco’s enveloppe de René permettait finalement à PM PACO de coiffer aux poteaux Parpin PACO et de s’emparer pour la première fois du « précieux ». Un brin ahuri, un brin amusé, franchement heureux, le nouveau gagnant mi bossu - mi hyène soulevait la coupe, bientôt remplie de champagne… Un board élu pour la première fois depuis fort-fort lointain, toutes les bouteilles sifflées, un get-perrier pour la route, les Paco’s décidaient précisément de l’emprunter pour se rendre au plus joli spot festif, selon E.C. (Allez « chez Nano… »), de Megève… Accueilli par le voiturier, fumoir sympathique (qui ne servait finalement à rien), les Paco’s étaient dans leurs éléments à La Sauvageonne… c’est tranquillement, sans éclat mais avec beaucoup de signes d’amitié sérieusement administrés qu’ils y terminaient la soirée… Phil, PM, PO, Ju et Tof PACO se fendaient d’une dernière pizza et d’un verre de l’open-bar d’E.C, en compagnie de N. et d’une auvergnate d’origine aux bas singulièrement visible…

 

C’est finalement « on-time » que, le lendemain, les Paco’s reprenaient tristement la route du retour pour un dernier baroud d’honneur à la Brasserie Georges… PO s’imaginait notaire vissé le cul sur sa chaise en pantalon de costard troué, tandis que l’œil de Phil PACO tournait à la vue de sa choucroute…Les Paco’s se séparaient finalement en début d’après-midi… pour peu de temps.

 

Le lendemain, le souvenir à peine éteint, ils devaient en effet se retrouver pour un autre genre de communion…

 

(A Jacques)

 

 

Tof HOP PACO

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:36

A la fin du week-end des Paco's, le nouveau Paco's board a été élu à l'unanimité par les membres de l'association. cette année, c'est le triumvirat Nico PACO (Président), PM PACO (trésorier) et PO PACO (secrétaire) qui a été élu... Il représentera donc l'association durant l'année 2015... félictations au trio.

 

 

On ajoutera enfin, s'agissant des rares modifications de l'année, que les éventuels points des catégories "Ballon d'or" et "ballon de plomb" 2014, dont les résultats ne sont toujours pas connus, seront reportés en 2015 pour le décompte général.

 

 

Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:30

Aux termes d'une lutte acharnée de 365 jours (moins 31 s'agissant de la catégorie des morts de l'année), le Concours général de prédictions 2014 s'est achevée sur la victoire finale de Tof PACO qui s’offre donc un doublé après sa victoire l’année précédente. L’association aime décidément bien les doublés : après Ju PACO (2009, 2010) et Phil PACO (2011, 2012), c’est donc le troisième doublé d’affilée… Si l’histoire se répète, un cinquième gagnant devrait donc émerger (pour deux ans…) l’année prochaine)

 

Tof PACO, avec 12,5 points (le record, établi par PippoPACO en 2012 de 15,5 points n’est donc pas battu) devance finalement Pippo, deux longueurs derrière (10,5 pts). Nico, encore bronzé cette année, complète le podium avec 8 points grâce à 3 points de Paco’s enveloppe…

Grâce à 3 points pour sa prédiction sur le scandale Hollande, Pito récupère le 4e accessit, accompagné de PM et sa grille complète. Pour sa première, PO PACO prend une honorable 6e place tandis que Parpin et JU PACO, comme l’année dernière, ferment la marche…

 

Le classement général :

 

1er : Tof PACO (12,5 points)

2ème : Phil PACO (10.5 pts)

3ème : Nico PACO (8 pts)

4ème : Pito PACO et PM PACO (6,5 pts)

6ème : PO PACO (6 pts)

7ème : Parpin PACO (5 pts)

8ème : Ju PACO (3 pts)

 

 

 

 

PWE Edimbourg (2) : le palmarès...

 

Les Prix Spéciaux

 

 

Prix Mickael Jackson

Après deux années de non-attribution, l’association des Paco’s a choisi d’attribuer son prix Mickael Jackson pour la prédiction suivante de Pito PACO : « Hollande avec une autre femme », un potin sacrément bien choisi pour cette année où le néo-couple Gayet / Hollande et l’affaire Trierweiller auront défrayé la chronique.

Pito est désormais double détenteur du prix… belle performance

 

Prix Corbier

C’est JU PACO qui cette année repart avec la barbe de Corbier : en prédisant qu’une maladie inconnue allait faire au moins 20 000 morts en Europe…il est vraiment pas passé loin du phénomène de l’année : la catastrioophe Ebola.

C’est la première fois qu’il remporte le prix Corbier, ceci lui permettant d’insérer une deuxième prédiction « Ligue des champions » en 2015…

 

Prix Columbo

C’est également avec un cigare dans la bouche que Ju PACO rentre à la maison (un peu en retard)… puisque, en précisant le mariage de George Clooney en 2013, il avait vu juste un an trop tôt pour ce qui fut l’évènement people de 2014… La prédiction lui vaut donc un Prix Columbo pour cette année

 

La fessée :

Après PM PACO, vainqueur du prix éponyme en 2012 et Nico PACO suite à la babouche sur Leonardo, c’est Phil PACO qui part avec une fessée méritée. la prédiction « Vajazzle » au sujet des bijoux collant à mettre sur le vagin a emporté l’adhésion par sa drôlerie et son originalité…

PWE Edimbourg (2) : le palmarès...

Palmarès détaillé

 

1er : Tof PACO (12,5 pts)

- Décès de Manitas de Plata : 2 pts

- Matthew McConaughey, star de l’année : 1 pt

- Sam Smith, star de l’année : 1 pt

- Le FN, 1er parti de France aux municipales et européennes : 0.5 pt

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- G. Galienne éclate tout aux césars : 1 pt

- Sarkozy, come back de l’année : 0.5 pt

- V. Poutine, homme politique international de l’année : 0.5 pt

- Real Madrid, vainqueur de la LDC : 1 pt

- PSG champion de France : 1 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

- Allemagne, championne du monde : 1 pt

- Paquito Miss France : 1 pt

- Paquito Coupe du Monde : 1 pt

 

2ème : Pito PACO (10.5 pts)

- Décès de Tito Villanova : 2 pts

- Espagne à la CDM, bide de l’année : 1 pt

- Extension de la guerre civile en Syrie, catastrophe de l’année : 0.5 pts

- Le roi d’Espagne abdique : 1 pt

- Libération de Y. Timoshenko : 1 pt

- M. Valls, homme politique de l’année : 1 pt

- PSG champion de France : 1 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

- Allemagne, championne du monde : 1 pt

- Bayern, M. City, Juve et Atletico, champions étrangers : 1 pt

 

3ème : Nico PACO (8 pts)

- Décès Ariel Sharon, paco’s enveloppe : 3 pts

- Cate Blanchett, enfin récompensée : 0,5 pt

- A. Juppé pense à 2017 et pas qu’en se rasant le crâne, surprise de l’année : 0.5 pt

- PSG champion de France : 1 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

- Paquito Coupe du monde : 2 pts

 

4ème ex-æquo : Pito PACO (6,5 pts)

- Un enfant pour Charlène et Albert de Monaco : 1 pt

- Hollande avec une autre femme, potin de l’année (1 pt + 1 pt de recote + 1 pt de meilleure prédiction)

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- V. Poutine, homme politique international de l’année : 0.5 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

 

4ème ex-æquo : PM PACO (6,5 pts)

- G. Galienne, star de l’année : 0.5 pts

- Idriss Elba, star étrangère de l’année : 1 pt

- Les 3 frères 2, bide de l’année : 0,5 pt

- Un enfant pour Charlène et Albert de Monaco : 1 pt

- Espagne à la CDM (ne sort pas de sa poule) surprise de l’année : 1 pt

- Real Madrid, vainqueur de la LDC : 1 pt

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- Paquito Coupe du Monde : 0.5 pt

 

6ème : PO PACO (6 pts)

- Mariage de Clooney, potin de l’année : 1 pt

- Les 3 frères 2, bide de l’année : 0,5 pt

- Le drone, produit de l’année : 1 pt

- N. Sarkozy, homme politique de l’année : 0.5 pt

- Real Madrid, vainqueur de la LDC : 1 pt

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

 

7ème : Parpin PACO (5 pts)

- Splash II, bide de l’année : 0.5 pt

- Un 2ème enfant pour kate et William : 1 pt

- N. Sarkozy, homme politique de l’année : 0.5 pt

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- Sochaux, VA et Ajaccio, relégués de L1 : 1 pt

- Paquito Miss France : 1 pt

 

8ème : JU PACO (3 pts)

- Real Madrid, vainqueur de la LDC : 1 pt

- Le PSG, champion de France : 1 pt

- V. Poutine / sanctions internationales contre la Russie : 1 pt

Repost 0
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 13:43

Edimbourg 2014-2015 s’est achevé pour certains hier soir, pour d’autres (quelques bossus…) ce matin, après certainement une visite de courtoisie à l’ambassade française en Ecosse où la veille, une centaine de manifestants s’était réunie en hommage aux attentats perpétrés en France en fin de semaine dernière… Un Paco’s week-end assez indissociable de ce fait d’actualité historique… Tout avait d’ailleurs commencé par une première pinte dans le « 10e meilleur pub d’Edimbourg » où la compagnie des chirurgiens de la prédiction s’était réunie, devisant devant les Breaking news assez hallucinante de la BBC…

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Fébrile, Nifroid se commandait alors un petit café bien chaud (après avoir appris les rudiments du foutage de gueule écossais…) tandis que les parisiens attaquaient leur 4e pinte de la matinée…Le week était terriblement bien lancé d’autant que, avant de découvrir leur « flat », les paco’s (nez fin…décision qui tombe) optaient pour une ravissante gargotte à lambris, probablement attiré par la saucisse géante se dressant à l’entrée du gastos. Ils ne le regrettèrent pas : une avalanche de saveur à base de prétendue viande, le tout accompagné d’une odeur assez enivrante… Le HOP gerbait déjà son haggis tandis que son copain du Sénégal finissait la sauce barbecue… PO ne réclamait pas (encore) davantage de frites… Seul l’immense postérieur de la serveuse au fond se révélait plus dégueulasse que le contenu de nos assiettes. C’est donc mi-revigorés, mi-dégoutés que, quelques pas plus tard, les Paco’s prenaient possession de leur appartement, déniché par Fifi… Les ronfleurs optaient cette année pour un lit séparé, Nico et Phil se mettaient dans la chambre parentale tandis que PM, qui se croyait préservé des ronflements, misait sur le « périscope biguineur »… Le HOP s’imaginait quant à lui nu, allongé sur une peau de bête, près de la ravissante cheminée à éthanol..

 

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Fatigués par tant d’épreuves et quelques tentatives de cram-couilles et cram-cul, certains optaient pour un dodo, en collant ou non…tandis que d’autres, impétueux, découvraient les bières bailey’s à 9° puis le charme renouvelé de la coinche… La compagnie se retrouvait finalement dans le centre afin de parfaire sa connaissance de la bière locale… Tof découvrait sa première poubelle de la soirée tandis que les members s’attablaient dans un joli petit pub à l’anglaise avant de poursuivre par « The dog », à l’étage, où il réapprenait à boire du Montepulciano et à bouffer tout sauf local, légèrement apeuré par un serveur cuir franchement flippant.

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Séduits par la décoration entrevue sur Internet, les membres et leurs membres se dirigeaient ensuite vers le « Why not ? » pour subir quelques fractures de l’oeil…  Tandis que le sénéchal du Sénégal apprenait les bases du « Pernot » aux serveurs locaux, PO mesurait rapidement le gabarit de la piste de danse inversement proportionnel à la taille des jupes ; Tof était tiré de sa léthargie par l’arrivée fracassante de Parpin, à peine sorti de son partiel d’anatomie … Edimbourg est une ville étonnante : on y croise la journée des tromblons et le soir de juvéniles donzelles en mini-jupes indécentes… Le reste, personne ne s’en souvient vraiment : on se rappelle vaguement des danses locales de PM PACO, des rots dégoutés du HOP à chaque gorgée de Gin… Et puis ben la petite en rouge, celle en bleue, ah et puis celle en blanc quand même… il me semble qu’y en avait une en nuisette également et une autre avec des collants-bas pas clairs… Ah et puis quand même Nabillo… Le tout sur un fond de rap de qualité Shazamé à de nombreuses reprises…

 

C’est à peine remis de leurs courbatures, fractures oculaires et brulures de la main que les paco’s se réveillaient le lendemain, suite à une belle nuitée dans une literie de qualité… La tempête de neige passée, Direction tout d'abord Easter road pour acheter les billets pour le match de l’après-midi des « hib’s »… Gros stade pour une D2 Ecossaisse dont le seul défaut est de jouer en vert…ravissant collier de dents au guichet…. Les 2 h « culturelles » de la journée : une balade à Carlton Terrace en tapant dans une balle de tennis, un somptueux panorama tout en haut de la ville, après un semi-marathon en montée, une reconstitution édentée du Parthénon…puis redescente dans le centre d’Edimbourg histoire d’avaler deux calories et de se couler de nouvelles bières devant un assez fade Liverpool-Sunderland…

 

 

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Quelques heures après, joli petit match des Hib’s tenu en échec par une vaillante équipe de Falkirk (3-3) qui doit cependant beaucoup à la médiocrité du goal local (« fucking useless »), à la neige tourbillonnante environnante et aux déboulés ratés de Djedje, rebaptisé « Mac… »… Le n° 23 en revanche - une sorte de Paul Scholes - a tapé dans l’œil des recruteurs… On y apprend, désabusés, que Franck Sauzée (Dirty Francky) et David Zitelli ont un jour foulés la pelouse de Easter Road…

 

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Retour ensuite à l’appartement pour une session douche - course et autodaffé de Code du travail… avant d’enfiler les vestons et les italiennes… Intronisés par son compagnon d’arme Nicho, PO PACO reçoit tout d’abord, ému, ses nouveaux insignes de chevalier avant que les grilles ne soient disséquées à la loupe dans une mauvaise foi traditionnelle… A ce petit jeu, Tof PACO conserve le coupe d’un cheveu en s’offrant le doublé, suivi de Fif PACO et de Nico grâce à une « remontada » de paco’s enveloppe qui prive PM et Pito PACO du bronze… Ce dernier se contentera d’un prix M. Jackson tandis que Ju repart avec le cigare, la barbe et la mostro de bois de l’année…

 

Un dindon plus tard et les membres se dirigent finalement vers le « Lulu », à quelques encablures du Why Not… ca continue de fracturer sévère (en bleu surtout nan ?), ca gin, da jumelle… Bref, encore bien du bonheur…

PWE Edimbourg (1) : le résumé...

Tous les beau petits moments ont une fin : le dimanche sera consacré au dévoilement des grilles 2015 floutées à tout va ; un dernier burger près du port et puis la course au taxi pour rejoindre l’aéroport, avec ou sans carte d’identité… Histoire de terminer par une blague et certainement par solidarité, les parisiens louperont leur avion et passeront une nouvelle session écossaise le soir avec Fifi, resté sur place et Ju, bloqué par les conditions météorologiques…

 

L’année prochaine, après Lyon, Courchevel, Rome, Deauville, Madrid et Edimbourg, on se retrouvera à nouveau… peut-être Istanbul (quoique ca donnerait un point à Ju…)… En attendant une nouvelle année de prédiction s’ouvre à nous… Ce matin, fatigue, nostalgie et environnement national donnaient envie de pleurer, comme lorsque les belles petites histoires rencontrent les grandes… Merci à vous tous pour ce bon moment ; une bien belle cuvée 2014-2015

 

We are Charlie,

 

 

Pour l’association,

 

Tof HOP Paco’s

 

 

Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:21

En marge du PWE 2012, sur un parking charmant, le nouveau Paco's board de l'année a été élu. L'organigramme de l'association est ainsi connu pour l'année 2013 :

 

organigramme-2013-bis.JPG

Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:02

Arrivé de sa province avec une coupe « Mi Gérard Piqué - mi Sergio Ramos » et une vraie coupe...il avait annoncé la couleur : être la charnière impassable du Concours 2012. Et c’est aux termes d’une grille extrêmement complète qu’El Pippo s’est offert une deuxième étoile d’or accrochée à son blaz, réussissant un doublé, le deuxième de l’histoire de l’association.

 

P1070479-copie-1

 

Pour cela, il aura fallu, en bon stratège, avoir une conduite de balle moins douteuse que sur terrain boueux, faire de véritables appels de « prédiction » en conservant une marge de sécurité avec le plat du pied. C’est ce qu’a su faire Pippo grâce notamment à un sans faute sur les hommes politiques et sportifs de l’année (Hollande, Ayrault, Obama, Riner, Messi, Bolt...6 points) et un bel ensemble de Paquito (3ème du Paquito euro, Atletico, Miss Bourgogne)... Comme un symbole, c’est en découvrant son enveloppe mystère, Maurice Herzog, qu’il se hissait seul en haut du sommet paquitien.

 

P1070612

 

 

D’année en année, le Pippo muscle son jeu, sur le côté gauche comme sur les planche(r)s et c’est somme toute une bonne nouvelle qu’il puisse emmener la Coupe en Sierra Leone pour dégobiller dedans sur tous les bateaux de plaisance de la contrée....

 

Il conserve donc les clefs de la baraque pour un an de plus... avant de les reperdre en 2013 ?

 


Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:59

4 ans c’est long, 4 ans c’est beaucoup, 4 ans c’est répétitif... Le Poulidor de l’association aura une nouvelle fois ajouté une corde d’argent à son arc en prenant la deuxième place du concours pour la quatrième année après 2008, 2010 et 2011... Une performance remarquable pour un homme qui n’aime pas le changement même si on lui avait dit que ce serait maintenant

 

P1070560

 

La désillusion est cruelle pour la première victime de la « trêve » de Janvier même si, à l’issue du décompte « pré-enveloppe » il n’était que 3ème du Concours aux termes d’une cascade de demi-points arrachés dans un esprit dictatorial à ses confrères. Il aura donc fallu, comme l’année passée que Pippo, le voleur d’étoile, le prive du trophée malgré une prédiction remplie dans la Paco’s enveloppe.... Il se consolera un peu avec le prix Columbo décerné pour son potin posthume concernant la séparation de Tom Cruise et Katie Holmes

 

P1070614.JPG

 

Embrouilleur comme d’habitude, il aura néanmoins réussi à slalomer dans le bourbier de Courceulles, à péter de la quille sans sourciller, à commander 217 chopinettes de Montepulciano sans faire de concession à un patron obtus. Il est parvenu enfin avec son ami Nicky à retrouver l’alliance qu’il avait un peu imprudemment jeté dans la foule diffuse du Point-Bar...

 

 

Elle est en or...elle.

 


Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:55

C’est un peu l’homme qui sera passé par tous les états : du froid de l’eau de la piscine à la chaleur du dernier TGV (I, I, follow, I follow you deep, deep...) à tel point qu’il aura finalement consommé les 6 chemises neuves qu’il avait prévu pour ces 48 h abordées en vrai sportif... Le sport est fait de petits exploits comme celui de sa « Une de L’Equipe de l’année » (« A l’heure anglaise »), de son Paquito Euro et de ses deux prédictions mortifères... Il était, à l’issu du décompte pré-enveloppe en tête du classement, un petit demi-point devant la Fifette...

 

P1070628.JPG

 

Mais le sport est également fait de désillusion : victime d’une fringale après un match abouti en Bensimon (si l’on excepte le premier quart d’heure à mater, un peu inquiet, le Yearling d’en haut), l’homme qui se nourrissait d’une seule madeleine le matin, a probablement été victime d’un défaut de sucre, lui qui a l’habitude d’enfiler un pack de Coca les lendemains de taule.

 

P1070613

 

Une sieste-flash plus tard et en Loïc Peyron des grands jours, il hissait à nouveau la grand voile pour obtenir une étoile de bronze bien méritée récompensant une grille extrêmement complète où il sera parvenu à choper les 0,5 points les plus scandaleux de l’histoire avec sa prédiction Giroud dans les 23 (Non mais parce que à l’époque je sais pas si vous vous souvenez, il n’avait fait que deux fois 10 minutes en équipe de France et il avait marqué que 16 buts en Ligue 1 à mi-saison...)... immédiatement contrebalancé par le dézinguage en règle orchestré par le HOP sur sa prédiction Prix Nobel...

 

 

Bref, bronzé mais pas couvert d’or une nouvelle fois alors qu’indéniablement il demeure l’un des candidats les plus complets de ces 5 dernières années...

 


Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:53

Triplement « bronzé » en 2009, 2010 et 2011, c’est malheureusement un cran plus bas qu’est descendu notre Driver-Voltigeur de l’extrême en 2012 en s’arrogeant la médaille en chocolat... Et force est de constater que cette année, la chance ne lui a pas souri. lui qui est passé si près de la prédiction de l’année avec le départ de Guardiola du Barça... Tout d’ailleurs avait si mal commencé puisque dès le vendredi soir, et, on doit le dire, complètement perdu face à son assiette, il avait du se résoudre à prendre autre chose qu’une Calzone...

 

P1070524

 

Une grille assez complète notamment sur les bides (Manaudou aux JO, le nouveau Astérix et Obélix) et le volet politique (Hollande président, Obama homme politique étranger de l’année) mais un peu de malchance sur certaines petites pépites (Pepe se prend enfin un carton rouge lors du Classico, élection pipée de Poutine, Daniel Craig). Bref, à la grille comme à la ville, il aura fait preuve d’esthétisme sans que, cette fois ci, cela paye vraiment.

 

P1070609

 

En 2013, il devrait cependant demeurer le candidat au plus fort ratio « temps passé sur la grille / points obtenus » : à force de se faire dézinguer ses prédictions par le HOP, il a durci son jeu (on est d’ailleurs bien loin du temps béni où il contrôlait du tibia...) en prédisant le retour de Lionel Jospin ou l’avènement du patch pour arrêter de boire (sur lequel travail déjà son confrère Ju PACO), il compte bien se faire emmener au bar à flûtes en 2014.


Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 10:51

Comptant désormais à son actif 127 prédictions mortifères en 5 ans, le spécialiste de la prédiction « mortuaire » aura encore frappé un grand coup en 2012 et démontré que, sur ce terrain, pas grand monde pouvait rivaliser... Delarue, Gibb et Charden sont bien placés pour en témoigner et seul Michel Tournier pourra finalement louer sa pitié... Autant dire que Culkin, Smet, Uderzo et Dumas peuvent à nouveau trembler (si ce n’est pas déjà fait...) cette année.

 

P1070570

 

Le problème dans tout çà c’est que (un peu comme lorsqu’il saute dans une piscine et qu’il n’y a plus d’eau), sorti de ce triptyque remarquable il a peiné à grappiller des petits points... à l’exception notable du potin « Séparation de DSK et Anne Sinclair ».

 

P1070608

 

Forcément, on attend un peu mieux du petit-fils de l’inventeur du volet ouvrable de l’extérieur et désormais Lépine des Paco’s pour l’invention de la poulie matinale. Celui qui n’a plus retrouvé les podiums depuis 2010 et son incroyable doublé a néanmoins prévenu qu’il irait à « L’Ibra de fer » en 2013...

 


Repost 0
Published by ¨Paco's - dans Paco's week-end
commenter cet article

Une de L'Equipe du jour...

 

Palmarès

 

2016  

1er : PM PACO                                

2e : Parpin PAC0                         

3e : Nico PAC0   

 

2015                                  2014                                   

 

1er : Parpin PACO                   1er : Tof PACO

2 : Nico et Pito PAC0                2e : Phil PACO

3e : Tof PAC0                       3e : Nico PACO                        

 

2013                                          2012

1er : Tof PACO                      1er : Phil PACO                                   

2ème : Pito PAC0                    2ème : Tof PACO                           

3ème : Nico PAC0                   3ème : Nico PACO                    

 

2011                                             2010                   

 

1er : Phil PACO                                 1er : Ju PACO

2ème : Tof PACO                               2ème : Tof PACO
3ème : PM, Pito & Nico PACO                 3ème : PM & Pito PACO

 

2009:                                            2008 :

1er : Ju PACO                                  1er : Nico PACO
2ème : Pito PACO                               2ème : Tof PACO
3ème : PM PACO                                3ème : Pito & Phil PACO

 

 

PRIX M. JACKSON                                            PRIX CORBIER

- 2016 : Non attribué                                           - 2016 : PM PACO

- 2015 : Non attribué                                           - 2015 : JU PACO

- 2014 : Pito PACO                                              - 2014 : JU PACO

- 2013 : Non attribué                                           - 2013 : PM PACO

- 2012 : Non attribué                                           - 2012 : Pito PACO

- 2011 : Nico PACO                                             - 2011 : Tof PACO

- 2010 : PM & Pito PACO                                    - 2010 : Tof PACO

- 2009 : Pito & Ju PACO                                     - 2009 : Phil PACO

 

PRIX COLUMBO

- 2016 : Nico PACO

- 2015 : Pito PACO

- 2014 : JU PACO

- 2013 : Pito PACO

- 2012 : Tof PACO

- 2011 : Ju PACO